1 messages

RENAULT en pleine forme

Nicolas Demarez le 10/01/2018 à 14:34:01

Pas de bouleversement technique en 2018 à part un boomerang devant le casque !

Inutile de revenir sur cet appendice ... fruit d'une discipline dans laquelle on a depuis fort longtemps abandonné les parapluies pour de véritables couvertures de terrasse.

Espéront seulement ne jamais avoir l'occasion de mesurer son inefficacité .... l'ensemble des pilotes devant d'ailleurs à partir de 2018 suivre des séances d'ophtalmologie en prévision de leur strabisme naissant ....

La stabilité relative du règlement nous livre donc une lecture simplifiée de la hiérarchie, aucune équipe ne devant franchement marquer le pas, dynamique ascendante oblige.

Chez les motoristes, la course à la puissance suit son court. Et dans un contexte là-aussi de relative stabilité, à quand le diesel pour tenir avec 3 moteur par an ou pourquoi pas une inscription des équipes de f1 dans le championnat d'endurance !

Bref, chacun peaufine ses armes, à défaut de trouver LE concept qui fera la différence.

Dans ces circonstances, Renault devrait globalement tirer son épingle du jeu, à conditions de ne pas lâcher davantage de chevaux. Si le constructeur français maintient, ou réduit l'écart le séparant des blocs Ferrari et Mercedes, la qualité des châssis partenaires du losange devraient pouvoir combler tout ou partie de l'écart de performance.

Si RedBull restera une menace directe pour la gagne et Renault un outsider piquant, c'est bien du côté de Mclaren qu'il faut chercher l'éventuelle bonne surprise de l'année.

La question de l'intégration du moteur est l'élément central qui pourrait permettre à l'équipe de Wocking d'être immédiatement dans le coup, capitalisant sur un châssis 2017 ayant fait ses preuves. La capacité de Mclaren à exploiter au mieux un package complet, dont la partie mécanique était pourtant largement déficitaire avec Honda, force le respect. Du coup, nul besoin de faire des plans sur la comète .... l'association Mclaren-Renault, première de l'histoire après un bref passage chez PSA dans les années 90, ne peut être un échec.

Cyril Abiteboul ne semble pas croire au podium pour l'écurie mère en 2018 ... voilà une langue de bois probablement suivie en cours intensif auprès de Toto Wolf. Bien sûr que Renault espère des podiums dés cette année, puisque le losange avoue officiellement lorgner sur le titre dés le début des années 2020 ! Est-ce possible ? En course vraisemblablement à la faveur de quelques abandons, moins en qualifs où on ne les voit clairement pas déposer les RedBull et / ou les Ferrari à la régulière.

Et puis c'est oublier un peu vite ces fameuses mclaren, où je vois bien un Alonso réussir quelques exploits dans un top 6 réputé inaccessible.

Vous l'aurez compris, si les allemands et les italiens auront à coeur de rester mutuellement au contact, Renault se sait très observé et devrait apporter quelques notes de fraicheur dans un paysage figé


Nico



Vous devez être membre et connecté pour poster un nouveau message

1 messages