3 messages

La saison est "presque" lancée

Nicolas Demarez le 13/03/2017 à 10:30:38

Bonjour à tous,


Je sais ce que vous allez dire .... votre serviteur a été bien absent pendant cette longue trêve.

C'est vrai ! Point de topics d'inter-saison, point de petits billets, du chômage assumé en quelque sorte.

Pendant ce temps, notre Bertrand national mettait en ligne le nouveau site. Finalement, ç'est ça qui a sonné mon réveil, bien aidé également par la clôture des essais privés. Il fallait bien réagir à ces deux semaines de préparation, amenant son flot de bonnes surprises et de déception.


Les meilleurs élèves : 

Pas vraiment de surprises concernant les écuries en pointes de l'attaque ! Mercedes a fait un excellent roulage de fond avec quelques perçées de tours chronos à vide, mais les gris n'ont pas forçé leur talent outre mesure. La voiture est une bonne évolution des autos à voies étroites, le moteur souffle évidemment toujours aussi fort. Bottas semble dans le coup, je pense qu'il est capable d'e^tre dans les temps d'un Rosberg dés le début de saison. Seule sa méconnaissance de la gagne lui fera probablement faire un poil trop d'erreurs en 2017. De toute façon, il le sait, Bottas a été recruté car il était encore le seul potentiellement recrutable ... et surtout rapide. De là à en faire le choix incontournable .....

Pour chercher la bonne surprise de l'inter-saison, il faut aller toquer chez les rouges. Vettel et Raikkonen ont impressionné, bien plus efficacement qu'en 2016 ! Si le châssis est là aussi une bonne évolution de l'année dernière, il semblerait que les chevaux cabrés ait été lâchés dans le dos des deux pilotes de la scuderia.  Résultat : des temps excellents pour de la joute privée, dont personne n'est parvenu à s'approcher. Raikkonen termine BARCELONE II avec 4 dixièmes d'avance sur son équipier (en super tendre s'il vous plait), 7 sur Bottas par ailleurs excellent troisième devant son chef de file. Si Mercedes a souvent joué à mettre Ferrari en position de favori, il semblerait que cette année, ce ne soit pas du flan ! A en croire Hamilton, les flèches d'argent devront déjà se cracher dans les mains pour tenir le rythme .... et cela dés l'entame de saison à Melbourne.

Sur le podium des bons élèves, nous débarquons maintenant dans le giron RedBull. L'équipe est certes dans le bon wagon mais au contraire de Ferrari et Mercedes, le châssis serait moins réussi et manquerai d'équilibre d'après le grand patron Dieter Mateshitz. Quand au moteur Renault, il ne serait toujours pas au niveau de Ferrari et Mercedes.


Les déceptions : 

Il y en a une, énorme ! Mclaren-Honda.

Ce qui est effroyable, c'est que l'écurie semble revenue à 2015. Moteur apathique, châssis moyen, rien ne va plus, que ce soit en performances où le moteur Honda rendait 25 km/h en ligne droite à Barcelone, ou même en fiabilité puisque Mclaren est l'écurie ayant le moins roulé.

C'est donc un naufrage annoncé pour Woking qui partira pour Melbourne sans performance ni fiabilité. 

Côté Sauber, c'est la douche froide également. La nouvelle monoplace n'avance pas, médiocre sur le plan aérodynamique, et dépassé en terme de moteur avec le choix controversé de rouler avec un moteur Ferrari 2016. L'écurie pensait compenser en ayant grandement travaillé sur l'aéro .... c'est raté ! 

Avec Mclaren, Sauber semble donc voué à jouer les 4 dernières places sur la grille ! Elle aura certainement l'avantage de la fiabilité sur la Mclaren, puisque Sauber est la 3ème équipe en terme de kilométrage aux essais privés.


Le ventre mou :

Après avoir parlé des leaders et des écuries malheureuses, nous voici au coeur du peloton avec les 5 écuries restantes.

Williams semble très clairement se positionner en 4ème force avec des relais solides. Je les place 4ème car je pense que RedBull arrivera à Melbourne avec un package grandement affiné par rapport aux essais privés. Cela dit, Williams a claqué d'excellents chronos, notamment avec Massa, Stroll se focalisant sur l'apprentissage.

Il n'est donc pas impossible que Williams sorte du bois via son chef de file, surtout en début de saison.

Renault semble également en très nette progression. Hulkenberg déclare que les points seront difficile à atteindre. D'après les chronos de Barcelone, je dis que tout est possible. Ce qui est sûr, c'est que Renault tient le bon bout avec une nette progression entre 2016 et 2017. Renault sera probablement en lutte avec Toro Rosso dés Melbourne.

La petite équipe de sang RedBull a très bien travaillé sur l'aéro avec une monoplace ressemblant comme deux gouttes d'eau à la Mercedes. Le moteur Renault étant toujours en deça des attentes, l'équipe devra donc jouer des coudes aux portes des points avec l'équipe motoriste d'usine de référence.

Force India a déçu également sur le papier. Pas de coup d'éclat en performance et un roulage assez moyen en terme de kilomètres. 

Chez Haas, c'est un peu mieux en roulage mais la performance n'y est pas. C'est certainement l'équipe la plus déçue en terme d'objectifs avec Mclaren. Les américains rapportent encore et toujours des problèmes de freins sur la monoplace, ce qui n'est pas de bonne augure sur la piste question confiance !



Voilà, vous savez tout ou presque sur le ressenti des essais privés. Les articles ne manquent pas sur la toile et je vous invite à les consulter si vous voulez être au top Pronos dés le coup d'envoi.

Concernant le topic de présentation de la première course de l'année, je laisse à Bertrand le soin de désigner le rédacteur.

Allez plus que 10 jours, ça devient bon !!!!!



 

#2 : La saison est "presque" lancée

Bertrand le 14/03/2017 à 12:08:43

Slt Nico, joli billet !


Et si Marko s'était planté ? En tout cas il est revenu sur ses propos un peu insolents de la première semaine de tests.. C'est peut-être Ferrari qui rit.

Côté Mercedes comme tu dis, c'est sans savoir à quel point ça bluffe..

Côté RBR, châssis pas encore aux oignons mais il y a eu manque de roulage. Le bloc Renault a bien progressé (plus qu'espéré nous dit Abiteboul le très bavard), mais ne peut pas encore s'exprimer, faute de fiabilité suffisante pour le moment. Il y a de grosses évolutions "faciles" à venir chez RBR. Barcelone, le 14 mai prochain, pourrait être un tournant pour eux.


J'y crois, la saison va être plus serrée ! Ce qui me fait plus flipper, c'est :

  • l'arrêt unique,
  • les dépassements qui devraient être plus compliqués encore que les années passées.


Ceux qui flippent probablement le plus, ce sont les pro-McLaren. Quelle catastrophe pour l'instant.. Et n'oublions pas que le nouveau règlement interdit de purger toutes ses pénalités sur une même course, comme ça a été souvent le cas ces dernières années. Si Honda (Renault aussi, dans une moindre mesure) ne résout pas ses soucis dès Melbourne, ça va être McLaren en dernière ligne pendant quelques manches..


Sinon je vois RSF1 bien progresser durant la saison. Comme tu dis les essais les placent dans le ventre mou, pour les petits points. Mais les évolutions rapides puis programmées du PU, ainsi que le gros budget (en comparaison avec ceux contre qui ils se battront en début de saison), devraient les diriger peu à peu vers.. Williams qui navigue entre 2 eaux.


On y est presque en tout cas ! :)


Au fait, n'oubliez pas qu'il y a un petit quiz de pré-saison en page d'accueil !




il est loin mon dernier titre, il est loin.. :/

#3 : La saison est "presque" lancée

jihelle le 19/03/2017 à 19:23:01

Tout me semble très ouvert cette année, pour changer !! La vélocité des Ferrari va-t-elle se confirmer ? Bottas va-t-il se faire manger tout cru par Hamilton, ce dernier sera-t-il victime, encore, de son orgueil démesuré. Quid des "progrès" du moteur Renault et du "naufrage" du Honda... Bref, Melbourne va apporter des réponses à toutes ces questions. Pour ma part, je vais surveiller les progrès de mon pilote favori, Esteban Ocon, en espèrant qu'il trouvera avec la Force India (ce rose, mon dieu, ce rose...) une monoplace à la mesure de son talent.

« jihelle »

Vous devez être membre et connecté pour poster un nouveau message

3 messages