2 messages

La dernière chance

Nicolas Demarez le 03/07/2018 à 09:53:47

Mathématiquement, la place de champion est encore très ouverte, normal puisqu'il reste 12 courses.

Dans la réalité, 6 pilotes sont encore capables de savourer cet instant magique, 3 d'entre eux y ont déjà goûté. Pa rapport à 2017,  Si le duo de tête se trouve dans le même ordre au bout du même nombre de courses, c'est avec seulement 1 point d'écart contre 20 l'année dernière. Ensuite, Raikkonen pointe au troisième rang et effectue sa meilleure saison, devant Ricciardo, Verstappen, et Bottas, grand perdant. Le second finlandais du plateau tenait bon en 2017 à une trentaine de longueurs, plus de 50 aujourd'hui !

Cette année donc, les 6 hommes de têtes se tiennent en un peu plus de 50 points alors que le 4ème pointait déjà à 65 points l'année dernière (Ricciardo). La recette est simple, la ferrari est bien née, Bottas semble plus à l'aise que l'an passé, les redbulls globalement plus rapides également.

Si on voulait affiner les chances de chacun, on peut penser que RedBull ne pourra pas aller au bout. La performance exceptionnelle de Verstappen au RedBull Ring ne doit pas faire oublier le double abandon des Mercedes et la relative contre-performance de Ferrari, tout juste dans le même rythme. Non, fort logiquement, RedBull ira gagner encore une paire de courses, mais ne pourra pas lutter sur toutes les pistes, comme pourront le faire les rouges et les gris.

Dans ce dernier quarré, c'est la dernière chance pour les deux finlandais. Si Iceman parrait le moins bien armé, pas forcément en constance mais en résultat brut, Bottas est lui poursuivi par un chat noir l'ayant repoussé bien plus loin qu'il ne devrait. Le 77 sais qu'il a grillé une de ces dernières cartouches face à Hamilton, plus que menacé par Vettel au championnat pilote, et par Ferrari au championnat constructeur.


#2 : La dernière chance

Nicolas Demarez le 23/07/2018 à 10:17:36

On pensait ne plus jamais voir pareil cinéma avant très tard dans la saison ... mais si !

Ce GP d'Allemagne aura douché les espoirs de ceux qui croyaient encore à un brin d'évolution positive dans la gestion des pilotes. Et ce n'est pas le seul problème de ce week-end de course, englué dans un irrespect total des spectateurs le samedi matin.

Encore une fois, nous n'aurons vu qu'une poignée de pilotes rouler sous la pluie en EL3. Que dire sinon que les spectateurs ont une nouvelle fois été floués.

Que penser également de la tournure de la course, si ce n'est qu'on a l'impression d'être revenu 10 ans en arrière ! J'en suis malade et écoeuré. Qu'on se le dise, Vettel ne pouvait aller chercher Raikkonen à la régulière .... et quel discours de l'Allemand pour décider son équipe à écarter le finlandais. La pluie ne permettra pas de savoir ce qu'il serait advenu mais là encore, ne serait-ce que part son comportement irréprochable en matière d'équipe, Ferrari n'aurait pas dû se permettre d'écarter Raikkonen.

Mais on n'était pas au bout de nos surprises. Encore une fois chanceux comme peu de pilotes ont pu l'être dans une carrière entière, Hamilton se retrouve en tête. Certes, l'anglais avait magnifiquement préservé ses gommes, Mais quelle déception encore lorsqu'au restart, Bottas, qui au passage disposait de gommes neuves suite à un arrêt au stand magnifiquement orchestré par son équipe (voiture sur chandelles, aucun pneus de prêts !!!) se voit gentiment obligé de lever le pied sur ordre de l'équipe et de garder sa position alors que le dépassement sur Hamilton ne faisait aucun doute.

Résultat : deux consignes claires et nets entendues à la radio ... tiens tiens le réglement ne stipule-t-il pas que cela est interdit ? La seconde partie de saison s'annonce minable, à coup de consignes, d'autant qu'on ne sent plus RedBull capable de jouer les arbitres ! Abandon pour Ricciardo alors qu'il disposait d'une voiture NEUVE et course anonyme de Verstappen. RedBull n'est plus dans la course, la course au titre est officiellement terminée pour eux.

Finalement, l'abandon de Vettel résonne comme une punition, le bon dieu a oublié Hamilton.

Honte à ces méthodes F1 qu'on pensait révolues. Quelle fierté pour Hamilton ? Liberty Media doit réagir, à l'américaine !

Vous devez être membre et connecté pour poster un nouveau message

2 messages