2 messages

Des outsiders de choix à la dérive

Nicolas Demarez le 17/05/2018 à 10:59:02

On a bon dos de toujours défendre une soi-disant supériorité des N°1 avéré ou supposé de chaque équipe.

N'empêche, cette année 2018 est sans aucun doute une de celle où les considérés N°2 sont déjà presque vaincus par la poisse. Si on ne se contente que des équipes capables de gagner, l'analyse est sans appel.

Chez Mercedes, Hamilton engrange pendant que Bottas se casse les dents. sur Vettel pour la gagne à Sakhir, en tête et dépossédé de la victoire par Ricciardo en Chine, en tête et abandon après une crevaison à Bakou. Rarement un pilote aura essuyé autant de désillusions aux portes de la victoire. 37 points de retard sur Hamilton, déjà de quoi donner des consignes d'équipe ou presque.

Chez Ferrari, ça prête à rire, à s'esclaffer même. Car Raikkonnen, revenu de nulle part en performance pure, tient la dragée haute à Vettel. Et pourtant ... Parler de chat noir relève de l'euphémisme ! SI le finlandais n'a jamais réellement roulé pour la gagne cette année, il aurait dû engrangé des gros points à chaque manche, de quoi lui assurer d'être très bien placé au championnat. Bilan : déjà deux abandons en 6 courses, erreur de stand et pb moteur ! Une honte pour la scuderia.  Pendant ce temps, Vettel se balade et Kimi est relégué à 30 points déjà.

Pour RedBull, c'est différent et drôle. Le N° 2 parvient encore à être devant au championnat :-). Je sais, c'est du mauvais esprit !

On ne peut donc que prier pour que les équipes laissent encore une chance aux N°2, dans l'intérêt du spectacle

#2 : Des outsiders de choix à la dérive

Boxer le 21/05/2018 à 21:03:30

Les 2 officieux...enfin officiels sont bien 2.

Le seul qui joue pas le jeu au gout de son employeur, c'est Ricciardo...on lui montre clairement la porte.

Je le verrai bien aller chez les rouges, mais Vettel doit mettre son véto.

     TOUS AVEC JULES #17

Vous devez être membre et connecté pour poster un nouveau message

2 messages